Les caméras verbalisent de nouvelles infractions au Code de la Route

Le 1er Janvier est un jour important puisqu’il apporte de nombreux changements, mais certains ne sont pas très réjouissants. C’est le cas avec les infractions au Code de la Route, car les caméras ont désormais des compétences supplémentaires.

Après les radars, les caméras deviennent très performantes

Une petite mise à jour de votre Code de la Route est peut-être nécessaire, car le gouvernement a décidé de redoubler d’effort afin de verbaliser tous les conducteurs qui ne le respectent pas. Ce sont donc sept infractions qui sont désormais prises en compte et inutile de chercher des gendarmes ou des policiers. En effet, les sanctions seront réalisées via de simples caméras qui vous surveillent depuis les airs en envoyant un enregistrement vidéo ou photo. Si auparavant, les forces de l’ordre étaient les seules à verbaliser, ce n’est plus le cas depuis de longues années. Alors que les radars automatiques ont déjà connu un succès considérable pour la Sécurité routière, une nouvelle arme semble se démocratiser.

Les caméras verbalisent de nouvelles infractions au Code de la Route

7 infractions sont désormais verbalisables avec cette solution

Les caméras pourront vous espionner sous toutes les coutures afin de trouver un stationnement interdit sur la bande d’arrêt d’urgence, la présence d’un téléphone portable au volant ou l’absence de la ceinture de sécurité. Ces trois contextes ne sont pas les seules puisque le gouvernement a prévu 7 infractions avec notamment le chevauchement d’une ligne blanche, le non-respect des sas-vélos aux feux tricolores, l’absence du casque pour les deux-roues ou encore la circulation sur la bande d’arrêt. Les caméras auront aussi les moyens de détecter le non-respect des règles de dépassement. C’est le ministère de l’Intérieur qui a souhaité dévoiler ce dispositif qui s’intègre parfaitement dans ce nouveau projet dont le but premier s’articule autour de la chasse aux conducteurs imprudents.

Une nouvelle catégorie sera sans doute ajoutée d’ici 2018

Si vous pensez que ce nouveau dispositif est novateur, vous vous trompez puisque plusieurs sanctions sont déjà prises en compte par des catégories d'infractions qui ne nécessitent pas l’interception du conducteur. De ce fait, pendant un court trajet, même si vous n’avez pas rencontré les forces de l’ordre sur votre route, vous pourriez être surpris par un PV quelques jours plus tard. Il faut noter que le défaut d’assurance sera également considéré comme une infraction d’ici la fin 2018. La prudence est donc de mise sur les routes que ce soit pour votre propre sécurité ou celle des autres conducteurs.